© Simon Bourcier
Culture et patrimoine

LE CHÂTEAU DE LA BALLUE

Le château de la Ballue et ses remarquables jardins

Situé à Bazouges-la-Pérouse, à quelques kilomètres de Fougères, le château de la Ballue vous transporte un univers enchanté. Vous découvrez en arrivant un paysage vallonné baigné de cette lumière si caractéristique à la Bretagne et qui, découverte par les impressionnistes, inspira depuis de nombreux peintres.

L’ENCHANTEMENT DU CHÂTEAU

Le château, pur joyau du XVIIe siècle, serti dans son écrin de verdure n’a cessé, depuis le XIXe siècle, d’être lié à notre littérature. Haut lieu de la Chouannerie, le château accueillit Balzac, Victor Hugo et Musset. Chateaubriand vanta la beauté de ses jardins recréés aujourd’hui dans l’esprit intimiste des jardins maniéristes. De nombreux artistes contemporains y séjournèrent.

Demeure historique et familiale, le Château de La Ballue a été réhabilité et décoré dans un esprit d’authenticité. Reconverti aujourd’hui en 5 chambres d’hôtes de prestige, il est lieu idéal pour un séjour raffiné et inoubliable.

 

LES JARDINS DU CHÂTEAU

Labellisés « Jardins remarquable », ces jardins sont une merveille de dépaysement et d’intelligence où la nature se livre à un jeu subtil et raffiné de couleurs et d’ambiances autour du somptueux château.

A un premier jardin géométrique en terrasse, avec ses parterres en triangle, ses ifs et troènes ombragés succède un long tunnel d’iffs noirs et de glycines diaphanes qui annonce le second jardin, conçu comme parcours initiatique où l’on passe sans cesse de l’ombre à la lumière, de l’intrigue à la sérénité, du rire à la rêverie…

Les jardins de la Ballue sont célèbres et servent régulièrement de lieu de tournage.

11348233-387590831446186-1543473920-n.jpg

Difficile d’exprimer ce que l’on a ressenti en arrivant et en y séjournant. Il y a du Alice au pays des merveilles dans ce château. Lorsque tu te perds dans le labyrinthe végétal ou que tu tombes nez à nez avec une étonnante statue. Lorsque tu te trouves entouré de part et d’autre de haies aux drôles de formes, tu jurerais qu’un lapin pressé pourrait passer devant toi !

Miles and Love, Blogueurs
Nos suggestions