Voir les photos (5)

Vélo Promenade® n°7 Entre le rail d'antan et d'aujourd'hui

à Argentré-du-Plessis
37.0 km
Cyclotouriste
2h 30min
Moyen
  • Situé aux confins de la Bretagne, ce parcours offre de beaux panoramas sur la campagne et se termine par 5 km de voie verte. Celle-ci a été aménagée sur l’ancienne ligne de chemin de fer reliant Vitré à Châteaubriant, qui desservait La Guerche-de-Bretagne. Elle croise la Ligne à Grande Vitesse entre Le Mans et Rennes.
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Points d'intérêt
1 Argentré-du-Plessis
Cette commune compte un riche patrimoine bâti, avec le château du Plessis, la chapelle du Pinel, l'église, reconstruite à la fin du 18e siècle, ou le hameau de la Fauconnerie. Le village, modeste au début du 19e siècle, devint au fil des ans une véritable agglomération autrefois desservie par le train. Foyer d'établissements industriels actifs liés au travail de la menuiserie notamment, comme l'ancienne usine Rossignol ou la fabrique Pasquet, la commune conserve les intéressants Moulin aux Moines et Moulin Neuf. Pause nature : Étang du Moulin Neuf : aire de jeux, pêche, sentier pédestre, aire de pique-nique.
2 L'hippodrome du Pertre
Le village du Pertre culmine à 171 mètres ; du promenoir du clocher de l’église, on peut voir jusqu’à 37 clochers alentours ! Les élevages de chevaux, trait, selle ou course y sont nombreux et l’hippodrome en est emblématique. Des courses hippiques s’y déroulent en effet depuis 1905. Tous les ans au mois d’août, l’hippodrome réunit les meilleurs chevaux de cross. Le cyclisme s’y associe avec une épreuve nationale rassemblant les amateurs de haut niveau : le Circuit des 2 Provinces. Plan d’eau communal avec possibilité de baignade l’été (non surveillée), aire de pique-nique, sentiers pédestres.
3 Brielles
Centré sur son église et la place qui l'entoure, le bourg de Brielles conserve en grande partie la structure qu'il avait en 1810, date de la levée du cadastre dit 'napoléonien'. Le dictionnaire du géographe Ogée rapporte qu'au 18e siècle, les terres de Brielles sont 'bien cultivées et fertiles en toutes sortes de grains' tandis qu'au milieu du 19e siècle, 'le pays fournit beaucoup de toiles [...] et exporte à Laval beaucoup de cidre'. Si ces activités ont aujourd'hui disparu, la fabrication de cidre était encore importante au début du 20e siècle, si l'on en juge par la place occupée par les celliers dans les habitations construites à cette période. Pause nature : à la sortie du bourg, site du Val Fleuri : plan d’eau aménagé avec aire de pique-nique, sentier pédestre
4 L’abbé Chaupitre, enfant de Gennes
On ne peut parler de Gennes sans évoquer l’Abbé Chaupitre. Né à Gennes en 1859, cet homme d’église est un inventeur de remèdes. 45 formules homéopathiques portant son nom sont encore produites, que l’on trouve en pharmacie. Il est enterré dans le cimetière de Gennes. Suivant une croyance locale, faire le tour de sa tombe guérit des peurs et, tout en même temps, favorise les premiers pas des enfants. L’église Saint Sulpice (Monument Historique), reconstruite aux 16-17e siècle, présente un riche décor sculpté. Depuis le bourg un sentier permet de rejoindre un arboretum aux collections variées aménagé au sein des pépinières Huchet, au lieu-dit « Les Creulais ».
5 Saint-Germain-du-Pinel
Le centre ancien du bourg a été relativement bien préservé ; il conserve plusieurs habitations datables des 17e siècle et 18e siècle. L'église Saint Germain offre la particularité, parmi les églises construites au 19e siècle dans le pays de Vitré, d'être bâtie d'assises alternées de schiste noir et de grès gris. Cette polychromie peut être inspirée par l'Anjou voisin. La réalisation est due à un entrepreneur vitréen. Au lieu-dit « Les Haies » un parc japonais « Le Jardin du Levant » propose une collection de plantes japonaises dont de nombreux bonsaï (Tél. 02 99 96 69 51).
Nos suggestions