Palais Saint-Georges

Palais, Site et monument historiques à Rennes
Horaires et services non garantis
  • De l'abbaye bénédictine, fondée au XIe siècle par le duc Alain III, hors les murs de la ville, et protégée à partir du XVe siècle par l'enceinte médiévale, perdure le palais édifié au XVIIe siècle sous le magistère de Magdeleine de la Fayette, par les "architectes lavallois" T. Caris et P. Corbineau.

    Il accueille aujourd'hui des services de la ville. Au centre, à l'étage des combles, un fronton cintré est orné des armoiries de l'abbaye timbrées d'une couronne royale et des allégories de la...
    De l'abbaye bénédictine, fondée au XIe siècle par le duc Alain III, hors les murs de la ville, et protégée à partir du XVe siècle par l'enceinte médiévale, perdure le palais édifié au XVIIe siècle sous le magistère de Magdeleine de la Fayette, par les "architectes lavallois" T. Caris et P. Corbineau.

    Il accueille aujourd'hui des services de la ville. Au centre, à l'étage des combles, un fronton cintré est orné des armoiries de l'abbaye timbrées d'une couronne royale et des allégories de la Justice et de la Paix. La mise en lumière de l'édifice, à la nuit tombée, met en valeur l'élégance du rythme des hautes arcades surmontées de 2 étages en tuffeau.
    De l'abbaye bénédictine, fondée au XIe siècle par le duc Alain III, hors les murs de la ville, et protégée à partir du XVe siècle par l'enceinte médiévale, perdure le palais édifié au XVIIe siècle sous le magistère de Magdeleine de la Fayette, par les "architectes lavallois" T. Caris et P. Corbineau.

    Il accueille aujourd'hui des services de la ville. Au centre, à l'étage des combles, un fronton cintré est orné des armoiries de l'abbaye timbrées d'une couronne royale et des allégories de la Justice et de la Paix. La mise en lumière de l'édifice, à la nuit tombée, met en valeur l'élégance du rythme des hautes arcades surmontées de 2 étages en tuffeau.
Nos suggestions