Voir les photos (6)

L'étang de Marcillé-Robert

Patrimoine naturel à Marcillé-Robert

Horaires et services non garantis
  • A 35 km au sud-est de Rennes, ce vaste plan d’eau de 105 ha est situé sur un important couloir de migration. Zone de pêche attractive, il accueille une population d’oiseaux abondante et variée.
    Alimenté par deux rivières, l’Ardenne et la Seiche, l’étang n’était à l’origine qu’une petite retenue d’eau, butant sur une barrière naturelle de schistes. A l’ouest, un éperon rocheux issu du soulèvement hercynien (– 300 millions d’années) domine toute la vallée.

    Une histoire ancienne
    L’importance...
    A 35 km au sud-est de Rennes, ce vaste plan d’eau de 105 ha est situé sur un important couloir de migration. Zone de pêche attractive, il accueille une population d’oiseaux abondante et variée.
    Alimenté par deux rivières, l’Ardenne et la Seiche, l’étang n’était à l’origine qu’une petite retenue d’eau, butant sur une barrière naturelle de schistes. A l’ouest, un éperon rocheux issu du soulèvement hercynien (– 300 millions d’années) domine toute la vallée.

    Une histoire ancienne
    L’importance stratégique et économique du site remonte à l’époque gallo-romaine. On rapporte que le nom de la commune viendrait de Marcilius, un colon gallo-romain. Dès le Moyen-Âge, un château entouré de fortifications fut édifié sur l’éperon rocheux. En 1108, le seigneur Robert de Marcillé fit agrandir la barrière naturelle afin d’élever le niveau d’eau de l’étang en vue de renforcer les défenses de la forteresse.

    Jadis un château
    Grâce aux rehaussements successifs de la digue, l’étang devint poissonneux, réputé pour la pêche à l’anguille. Mais ces travaux entraînèrent l’inondation des terres voisines et les protestations des riverains. À la fin du XVIe siècle, le château fut démantelé sur ordre d’Henri IV. Le propriétaire de l’étang, le duc de la Trémoille, quitta la région après la Révolution française. Le plan d’eau fut alors vendu comme bien national avant de redevenir une propriété privée.

    Retrouvez plus d'informations sur le site internet du Département d'Ille-et-Vilaine.
Nos suggestions