St aubin du pavail - église

Eglise Saint-Aubin

Eglise, Site et monument historiques à Châteaugiron

Horaires et services non garantis
  • En arrivant au centre-bourg, vous apercevez de suite l’église romane, dédiée à saint Aubin, évêque d’Angers (470-550), né en Bretagne, dans le diocèse de Vannes. La commune doit son nom à cet évêque mais aussi au pavé de la voie gallo-romaine qui traversait la commune et que l’on nommait « Pavail ».

    Construite selon un plan en croix latine, l’église affiche, en divers endroits, plusieurs dates comme 1607, 1618, et 1620. On relève aussi trois retables dont un dans le chœur, datant de 1643....
    En arrivant au centre-bourg, vous apercevez de suite l’église romane, dédiée à saint Aubin, évêque d’Angers (470-550), né en Bretagne, dans le diocèse de Vannes. La commune doit son nom à cet évêque mais aussi au pavé de la voie gallo-romaine qui traversait la commune et que l’on nommait « Pavail ».

    Construite selon un plan en croix latine, l’église affiche, en divers endroits, plusieurs dates comme 1607, 1618, et 1620. On relève aussi trois retables dont un dans le chœur, datant de 1643. Cette église a été l’objet de nombreux travaux au 19ème siècle. L’architecte Auguste Marchand fit agrandir la nef et construire le clocher-porche en 1853 tandis que deux sacristies furent édifiées en 1863 et 1864. En 1933, des travaux de restauration du clocher furent entrepris par l’architecte Laloy, une rénovation balayée à la fin du 20° siècle. Le 2 janvier 1998, une tempête à décorner les bœufs souffla sur la région : le clocher de Saint-Aubin-du-Pavail fut décapité et tomba au pied de l’église, comme celui de Châteaugiron ! La réparation fut effectuée en un temps record et l’église retrouva son clocher dans l’année.
    En arrivant au centre-bourg, vous apercevez de suite l’église romane, dédiée à saint Aubin, évêque d’Angers (470-550), né en Bretagne, dans le diocèse de Vannes. La commune doit son nom à cet évêque mais aussi au pavé de la voie gallo-romaine qui traversait la commune et que l’on nommait « Pavail ».

    Construite selon un plan en croix latine, l’église affiche, en divers endroits, plusieurs dates comme 1607, 1618, et 1620. On relève aussi trois retables dont un dans le chœur, datant de 1643. Cette église a été l’objet de nombreux travaux au 19ème siècle. L’architecte Auguste Marchand fit agrandir la nef et construire le clocher-porche en 1853 tandis que deux sacristies furent édifiées en 1863 et 1864. En 1933, des travaux de restauration du clocher furent entrepris par l’architecte Laloy, une rénovation balayée à la fin du 20° siècle. Le 2 janvier 1998, une tempête à décorner les bœufs souffla sur la région : le clocher de Saint-Aubin-du-Pavail fut décapité et tomba au pied de l’église, comme celui de Châteaugiron ! La réparation fut effectuée en un temps record et l’église retrouva son clocher dans l’année.
Nos suggestions