Circuit Ginière et Araize n°23

Circuit Ginière et Araize n°23

à Martigné-Ferchaud

15.6 km
Pédestre
4h
Facile
15.6 km
VTT
1h 20min
Facile
15.6 km
Equestre
2h 30min
Facile
  • Du bois de Ginière à la forêt d’Araize, vous cheminerez sur une terre forte de son identité où se mêle des paysages façonnés par l’homme à un patrimoine bâti riche de son Histoire.

    35 % du parcours sur goudron
Points d'intérêt
1 Maison Charles Rabot (1856-1944)
Né à Nevers le 26 juin 1856, Charles Rabot descendait des maîtres de forges de Martigné-Ferchaud. Passionné par la géographie, la géologie il mena des expéditions en Scandinavie, en Laponie norvégienne, en Suède, en Russie et au Spitzberg. Ainsi, il fut membre de la Société de Géographie de Paris et collaborateur du journal L’Illustration. Il écrivit de nombreux ouvrages et traduisit les livres de grands explorateurs scandinaves et britanniques. A la fin de sa vie il résida à Martigné-Ferchaud, au domaine de la Halinière. Il y décéda le 1er février 1944. Son corps fut transféré quelques mois plus tard au Père-Lachaise à Paris. Depuis 1999, une base polaire scientifique franco-allemande située au Spitzberg dans le village de Ny Alesund porte son nom.
2 Joncs et ajoncs
Petite devinette : lequel des deux se fait respecter et laisse souvent aux intrépides des souvenirs cuisants ?
3 La forêt d'Araize
La forêt d’Araize est répertoriée dans l’inventaire des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) qui a pour objectif d’identifier et de décrire des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation. La forêt représente notamment un intérêt ornithologique puisqu’elle est un site de nidification pour cinq espèces d’oiseaux peu répandues en Bretagne : le pic mar, le rossignol philomène, le rouge-queue à front blanc, le pouillot de Bonelli et le loriot jaune.
4 Le Petit Patrimoine sous toutes ses formes
Prenez le temps de découvrir ce petit patrimoine qui vous délivrera la vie d’autrefois. En effet, de nombreuses anciennes fermes regroupaient le puits pour les besoins en eau, le four pour la cuisson du pain et la soue pour l’élevage des cochons.
5 Le lièvre
Saviez-vous que le lièvre peut faire de grands bonds ? Lorsqu’il est poursuivi, sa vitesse de pointe peut atteindre les 60 km/h avec des bonds à plus de 3 m de long. Alors restez aux aguets si vous voulez l’apercevoir.
Nos suggestions