2012_1535

Circuit Emeraude Bords de Rance

à Dinard
38.0 km
Cyclotouriste
3h 30min
Moyen
  • Cette boucle à vélo de 38 kilomètres vous mènera dans les plus belles stations balnéaires de la Côte d’Émeraude de Dinard à Saint-Briac-sur-Mer, tout en profitant également des joyaux des Bords de Rance au fort passé maritime. Vous traverserez entre autres, la célèbre voie verte V2-V3, aménagé sur l'ancienne ligne de chemin de fer de Dinan.
Points d'intérêt
1 Dinard
La balade démarre Place Newquay. Au rond-point, dos à la médiathèque l'Ours, dirigez-vous vers la gauche en empruntant la rue de la Gare, direction Saint-Lunaire. Dinard est l’un des joyaux de la Côte d’Émeraude. À la Belle Époque, la station est considérée comme le lieu de villégiature de la bonne société parisienne. Le microclimat permet à une végétation méditerranéenne de s’y épanouir en toute liberté : mimosas, palmiers... donnent à la station un air du sud. À ne pas manquer : les villas classées (19ème- 20ème siècles), la Promenade au clair de lune qui longe la mer au pied de la station et le farniente sur les plages de sable blanc et aux eaux turquoise. Poursuivre le circuit vers Saint-Lunaire. Traversée de la D64 (prudence !) : jolies maisons à la Ville Agan. Poursuivre jusqu’à Saint-Lunaire (prudence sur la D503 : emprunter la bande cyclable).
2 Saint-Lunaire
Arrivée à Saint-Lunaire: aller vers l’office de tourisme. En chemin, admirer les superbes villas restaurées d’armateurs ou de capitaines au long cours. Point de vue sur la pointe du Décollé qui ferme la Grande plage. Du haut de la falaise, à près de 40 mètres au-dessus de la mer, on découvre l’un des plus beaux panoramas de la station. En 1880, une croix de granit fut érigée sur la pointe pour protéger les marins. On aperçoit les vestiges de l’ancienne tour de garde à laquelle on accède par des escaliers taillés dans le granit. La falaise est entaillée de plusieurs grottes aux noms évocateurs - grotte des fées, des hirondelles - qui “grondent” lorsque la mer s’y engouffre... À voir : les villas et les anciennes halles restaurées en centre-ville. Suivre la direction de Saint-Briac-sur-Mer par La Mare. Beaux points de vue sur le large et sur la pointe de la Garde- Guérin, espace naturel sensible protégé.
3 Saint-Briac-sur-Mer
Arrivée à Saint-Briac-sur-Mer. Paysage de landes – ajoncs, bruyères, genêts, Chemin de la Souris. Emprunter les ruelles où se nichent de jolies résidences aux allures bretonnes. Profiter du point de vue sur le château du Nessay et la petite plage de La Salinette. Le circuit emprunte le boulevard Vallée de la Rance de la Mer jalonné de villas avec vue sur la baie de Saint-Briac et sur l’estuaire du Frémur. La croix des Marins qui domine la baie fut érigée pour assurer la protection des marins qui partaient en mer, mais aussi pour protéger les villageois (le Christ est tourné vers le village). Le centre historique mérite le détour : maisons de marins (beaucoup datent du 18e siècle), avec de beaux linteaux gravés : croix ou date de construction et maisons de capitaines au long cours (18e siècle), plus imposantes, qui rappellent les malouinières de la région. Poursuivre vers Ploubalay-Pleurtuit (prudence : traversée de la D603 !) : nombreux hameaux et petite route sinueuse et ombragée en campagne.
4 De Pleurtuit au Minihic-sur-Rance
À Pleurtuit, emprunter la voie verte, puis suivre la direction de Plouër-sur-Rance et du Minihic-sur-Rance. Aller vers Trégondé. À découvrir, la cale de La Landriais à proximité : au 19e siècle, la baie de La Landriais était occupée par des chantiers navals pour la construction de doris, gabarres, chippes... Pour réparer les bateaux de pêche et de commerce, une cale sèche en bois fut construite en 1905. Les navires y entraient à marée haute puis, la cale s’asséchait à marée basse et, grâce aux portes fermées, on pouvait travailler à sec sur les bateaux. Elle a été superbement restaurée. À voir sur le circuit : les maisons dotées d’un escalier en granit –perron - : l’étage accueillait les familles, tandis que le rez-de-chaussée abritait les bêtes. À la sortie du bourg, joli point de vue sur l’ile des Chevrêts. Options : possibilité de descendre à la cale de Jouvente. À Pleurtuit, plus loin, découvrir le Domaine du Montmarin (18e siècle), belle malouinière et ses jardins (payant) et la Pointe de Cancaval, avant d’arriver à La Richardais.
5 La Richardais
Avant l’arrivée à La Richardais, faire une halte au Moulin Neuf, ancien moulin à marée construit en 1807 près de l’embouchure de La Rance. Le moulin est en partie construit sur la digue d’une centaine de mètres qui protège le bassin de retenue, alimenté par une succession de plusieurs petits étangs. Le moulin utilisait la force de la marée pour moudre le grain. Il était en quelque sorte l’ancêtre du barrage de La Rance qui ferme l’estuaire un peu plus loin au nord. Rejoindre la voie verte pour revenir à Dinard.
Nos suggestions