Circuit du verger n°22

Circuit du verger n°22

à Martigné-Ferchaud

11.6 km
Pédestre
Facile
11.6 km
VTT
Facile
11.6 km
Equestre
Facile
  • Un circuit vallonné vous fera connaître la campagne environnante de
    Martigné-Ferchaud avec tantôt des points de vues surprenants tantôt la variété d’une faune et flore rythmés par les saisons.

    42 % du parcours sur goudron
Points d'intérêt
1 Puits dans le village
Eléments de 1er ordre, les puits avaient au départ une fonction utilitaire. La présence d’eau était ainsi une condition primordiale pour construire des habitations. Par la suite, n’étant plus considérés comme simple accessoire, ils se sont transformés en objet de Petit Patrimoine où ils font offices de mémoire des pratiques anciennes.
2 Lieu-dit : Le verger
Il existe de nombreux arbres fruitiers qui forment les vergers : le cerisier, le pommier, l’abricotier, le pêcher, le prunier, le poirier... Selon vous, au lieu-dit le verger, de quelle espèce d’arbres s’agit-il ?
3 Point de vue sur le château du Breil
Le château du Breil a été construit vers 1850 par Jean-François-Raoul Doussault descendant d’un maître des forges. Il fut maire de la commune de 1840 à 1848. En 1880, le château deviendra propriété de son neveu, Rémy-Agathon de Gourden dont les deux fils, l’un capitaine de cavalerie et l’autre, avocat, deviendront tous deux maires de Martigné-Ferchaud.
4 Le pinson des arbres
Lorsqu’il chante, c’est souvent du haut d’un perchoir élevé, ou alors d’une branche basse, d’un arbuste, ou encore à même le sol. Il chante très souvent, quasiment pendant toute l’année, surtout entre février et juillet. Le chant du pinson des arbres est une série brève, mais vigoureuse, de notes descendantes se finissant en fioritures, et avec beaucoup de variations : “tchip-tchip-tchip-tchip-chett-chett-chett-chett-diddip-diddiooo” : alors bonne audition !
5 La buse : 80 % des rapaces diurnes de nos campagnes
Pour ne pas la confondre avec d’autres rapaces trois façons de l’identifier : en vol, ses ailes sont larges, sa queue courte, en éventail et arrondie, sa tête paraît forte et peu détachée du corps. A l’affût : sur un piquet, sa silhouette est massive le plumage strié de sa poitrine est plus clair et forme un croissant. Son cri : en vol est assez caractéristique.
On peut entendre le “hiéé” toute l’année, certains le comparent à un miaulement. Alors vous l’avez reconnu !
6 Ruisseau Le Matz
Ce ruisseau prend sa source au lieu-dit du même nom et alimente l’étang de Guéra. En toponymie, étude des noms de lieux, un matz ou metz est une maison avec terre. Ce nom pourrait correspondre à l’existence d’une ancienne ferme gallo-romaine.
Nos suggestions