2020_PaysChateaugiuronTOURISME_ValleeRimon (13)

Circuit du Patrimoine n°3 Domloup

à Domloup
3.0 km
Pédestre
Très facile
3.0 km
Routier
Très facile
  • Domloup est une commune de 3500 habitants toute proche de Châteaugiron. L'origine de son nom date du 5ème siècle, lorsque la commune prenait la forme d'un tout petit village perdu dans une forêt fréquentée par les loups. En cette époque, Saint-Loup de Troyes passa par ici avec ses troupes afin de pourchasser les Huns. On raconte qu’il frappa la terre de son bâton, et qu’une source jaillit. Le titre de « Dom » (le seigneur) désignait les saints au premier millénaire. Quant à celui de « loup...
    Domloup est une commune de 3500 habitants toute proche de Châteaugiron. L'origine de son nom date du 5ème siècle, lorsque la commune prenait la forme d'un tout petit village perdu dans une forêt fréquentée par les loups. En cette époque, Saint-Loup de Troyes passa par ici avec ses troupes afin de pourchasser les Huns. On raconte qu’il frappa la terre de son bâton, et qu’une source jaillit. Le titre de « Dom » (le seigneur) désignait les saints au premier millénaire. Quant à celui de « loup », il est probable qu’il fasse référence à la présence attestée de loups dans ce bourg ou encore à ce fameux Saint-Loup de Troyes (5ème siècle) ou à Saint-Loup d’Angers (7ème siècle).

    > À chaque point d’intérêt, un panneau vous informera sur le site et son histoire. Vous désirez en savoir plus ? Utilisez un appareil connecté, muni d’une application lisant les QR Codes. Vous en retrouverez sur chaque panneau, afin de découvrir un contenu complémentaire.
    Dans le centre historique, le circuit commence au parking de la place de la mairie. Face au panneau, dirigez-vous à votre gauche, de l’autre côté de la route par rapport au parking, vous trouverez la prochaine étape.
Points d'intérêt
1 Rue du Calvaire
Face à la maison 4 Place de la Mairie, continuez à avancer dans la rue en partant sur votre droite.
À l’intersection de la rue du calvaire et de la rue du petit bois se trouve le monument aux morts, réalisé en granit en 1922 par Jules Blandeau, marbrier à Rennes, en mémoire des 42 enfants de Domloup, morts pendant la Première Guerre mondiale. Il est décoré d’une croix et de motifs végétaux. Toute la population fut invitée à son inauguration sous la présidence de Monsieur Guérault, conseiller d’arrondissement.
2 École Sainte Jeanne d’Arc
Le 22 août 1912, Mademoiselle Dréano présente au maire de Domloup, Julien PRETER son souhait d’ouvrir une école privée aux filles avec cours d’adultes dans un nouveau bâtiment. En effet, la loi du 30 octobre 1886 (Loi Goblet) indique que tout instituteur qui veut ouvrir une école privée ou changer l’école de local doit préalablement déclarer son intention au maire de la commune où il veut s’établir, et lui désigner ledit local. Cette même demande sera transmise le 23 août 1912 au Préfet d’Ille-et-Vilaine et à l’inspecteur d’académie. Après avoir enquêté sur « les antécédents, la conduite, la moralité et l’aptitude » de Mademoiselle Dréano, l’inspecteur primaire de Rennes se rendit ensuite à Domloup et considéra dans une note datée du 15 septembre 1912 que les locaux sont « neufs et convenables » et qu’un « puits muni d’une pompe fourni de l’eau potable ». Il ne vit alors « aucun motif de formes d’opposition ». C’est ainsi que Le Préfet autorisa l’ouverture d’une école privée de filles sur la commune de Domloup dans les locaux actuels.

Vous pouvez revenir sur vos pas jusqu'au cimetière.
3 Église
L’implantation de l’église Saint-Loup à flanc de coteaux est peu naturelle, elle semble avoir été précédée par un cimetière mérovingien. Au XIXe siècle, on nota la présence de sarcophages de calcaire coquillier typiques de cette période ainsi que de pierres provenant de ces tombeaux sur la porte sud de la nef. La paroisse de Domloup fut probablement détachée de la paroisse-mère de Noyal. Aucune abbaye ne l’a jamais revendiquée, elle semble plutôt avoir toujours fait partie des possessions épiscopales. Cette église de presque mille ans est construite selon le plan en croix latine. Une grande partie de la nef, avec ses quatre meurtrières haut placées et son absence de contreforts, est du XIe siècle. Le chœur et la chapelle sud venaient d’être reconstruits en 1509, quand l’évêque Yves Mayeuc accorda à François Yvette, seigneur du Boishamon, le droit d’y poser ses armes. A la fin du XVIIIe siècle le clocher fut déplacé du haut en bas de nef contre la façade. La façade fut abattue vers 1836 par Pierre Marchand.
2020-eglise-PaysChateaugironTOURISME--5-.JPG
4 Le presbytère
5 La Métairie
Le village de Domloup ne possède que peu de maisons anciennes, il y existe une ancienne ferme : la Métairie datant du XVIIIè siècle. La longère, dont le logis est étroit et de plain-pied, permettrait de faire cohabiter les hommes et les cheptels. Face au logis, se trouve une remise dont la partie supérieure est en pan de bois. Au nord, une écurie est construite en moellon de schiste (mélange de schiste et de terre, enduit) et présente des couvertures à encadrements de brique ainsi qu'un décor de brique. L'étage de ce bâtiment servait à loger les ouvriers de la ferme car il est équipé de cheminées. Au sud, un bâtiment très volumineux en moellon de schiste, possède des encadrements de granit en brique : il s'agit d'une étable. Enfin, le bâtiment situé au nord-ouest abritait une remise puis un cellier, il date de la fin du XIXè siècle.
6 Le Lavoir
Le lavoir à l'entrée de la vallée date de 1914.
7 La Vallée du Rimon
La vallée s'étend sur 5 hectares aux travers de bois, de mares et de prairies aménagées pour permettre la protection du site, la tranquillité des espèces sauvages et l'accueil du public. N'hésitez pas à vous promener dans cet espace naturel. Empruntez le chemin devant vous puis tournez à droite vers la salle de sport et la médiathèque pour rejoindre le parking de la Mairie.
Prestations
  • Services
    • Animaux acceptés
Nos suggestions