Retiers

Chêne de la liberté n°24

à Retiers

24.0 km
Pédestre
6h
Moyen
24.0 km
VTT
2h
Moyen
  • Cette longue promenade située entre la forêt du Theil-de-Bretagne et de celle de La Guerche-de-Bretagne vous fera découvrir la campagne restérienne et ravira tous les amoureux de la nature.

    34 % du parcours sur goudron
Points d'intérêt
1 Chêne de la Liberté
Le 27 juin 1790, 3000 gardes nationaux des districts de Retiers et de La Guerche se réunissent en un point central, sur une prairie du côté de la Grasserie, afin de cimenter leur union. Pour immortaliser cette fédération, il est érigé une pyramide sur lequel est inscrit le serment fédératif "vivre libres ou mourir".
Ce monument de 12 mètres de haut
fut démoli au retour des Bourbons en 1815. En 1830 pour le remplacer un "chêne de la liberté" fut planter,
non loin du moulin. En 1967, il fut victime d’une tempête, et depuis cette date seul le nom du lieu-dit rappelle ce fait historique.
2 Moulin à vent
Ruines d’un ancien moulin à vent, vestige d’un patrimoine très présent, on a recensé 11 moulins à vent et à eau sur la commune de Retiers.
3 Chemin des Saulniers
Une voie antique se devine encore, c’est le fameux “chemin des Saulniers” qui servit pour le transport du sel de Guérande vers la France.
4 Le Gravier
Au lieu-dit, Le Gravier, une maison a gardé ses portes en anse de panier. Dans ce village, le 19 mai 1795, une troupe de gardes nationaux parvient à surprendre une troupe de Chouans venus s’y réfugier. Julien Allard, un des chefs fut tué, il portait sur lui les lettres d’un des principaux organisateurs de la contre-révolution.
5 L’Ardenne
L'Ardenne est l’une des rivières qui alimentent l’étang de Marcillé-Robert. Ce sentier la suit et la traverse plusieurs fois, offrant un paysage changeant et agréable
6 Manoir de la Borderie
Ancien manoir de la Borderie. Le manoir appartient depuis le 13e siècle aux Hallay, seigneurs de Retiers. Les parties anciennes sont de la même époque que la porte d’entrée qui a gardé un cartouche portant l’inscription “Labore et Patienta, 1609”.
Nos suggestions