Voir les photos (5)

Au Pays du Marquis de la Rouërie

à Val-Couesnon

9.5 km
Pédestre
2h 40min
Facile
  • Ici, aux portes de la Normandie, entre vallées boisées et bocage, vos pas vous entraînent à la rencontre du marquis de la Rouërie, défenseur des libertés bretonnes et précurseur d'une des plus grandes guérillas contre-révolutionnaires : la Chouannerie.
Points d'intérêt
1 Le marquis Armand Tuffin de la Rouërie
Avant de débuter votre balade, attardez-vous un instant devant le buste du marquis Armand Tuffin de la Rouërie. Né à Fougères en 1751, il rejoint l'Amérique après une jeunesse tumultueuse. Il participe activement à la Guerre d'Indépendance américaine et se distingue lors de la bataille de Yorktown. de retour en Bretagne, peu avant 1789, accueilli en héros, il se fait le fervent défenseur des libertés bretonnes mais aussi de la royauté et crée l'Association Bretonne, mouvement contre-révolutionnaire qui préfigure la Chouannerie.
2 La vallée du Tronçon
Passez le village du Plessis. Et hop ! ce pont de bois vous fait traverser la rivière le Tronçon, frontière naturelle entre la Bretagne et la Normandie. Gagnez le village de l'Aunay-Mellier et remarquez-y les linteaux des portes. Taillés en plein cintre, ils sont caractéristiques de l'habitat traditionnel local. Une variante vous permet de rejoindre le bourg de Saint-Ouen-la-Rouërie (4,5 km).
3 Le Château de la Rouërie
Après avoir longé le bois de Banières (privé) et traversé le hameau de la Pentière, vous avez la possibilité de visiter le château de la Rouërie en prenant à gauche (allez-retour 400 m - entrée payante). Propriété du marquis de la Rouërie, il devient le lieu de rassemblement des royalistes. Aujourd'hui, les lieux accueillent un parc animalier avec une collection de moutons venant du monde entier. Des maquettes reconstituant les batailles de la Guerre d'Indépendance sont exposées dans le château.
4 Une petite pause
Un peu fatigué ? Faites une halte pour contempler ce joli point de vue sur la vallée du Couesnon. Amusez-vous à retrouver les clochers des communes d'Antrain, la Fontenelle et Saint-Ouen-la-Rouërie.
5 L'oratoire de la fontaine à Guillaume
Avant de prendre le chemin du retour, arrêtez-vous à l'oratoire de la fontaine à Guillaume dédié à Notre-Dame-de-Bon-Secours et laissez-vous conter son histoire grâce au panneau d'information.
6 L'église
De retour dans le bourg, admirez l'église. Etrange, elle ne possède pas de flèche. Lors de sa reconstruction à la fin du 19ème siècle, les travaux durent près de 7 ans. A la fin du chantier en 1887, les fiances ne sont plus suffisantes pour ajouter une flèche.
Nos suggestions