Agneaux de prés salés

AOP Prés-Salés du Mont-Saint-Michel

Viandes et charcuteries à Rennes
Horaires et services non garantis
  • L'élevage d'agneaux AOP Prés Salés est un métier exigeant exercé par des passionnés.
    Pendant la période de pâturage et quelques soient les conditions climatiques, l'éleveur doit assurer une surveillance régulière pour vérifier la bonne santé et...
    L'élevage d'agneaux AOP Prés Salés est un métier exigeant exercé par des passionnés.
    Pendant la période de pâturage et quelques soient les conditions climatiques, l'éleveur doit assurer une surveillance régulière pour vérifier la bonne santé et la sécurité de son troupeau.
    Le pâturage des herbus peut s'avérer dangereux, les cas d'enlisement d'animaux dans les criches (fossés dangereux remplis d’eau, creusés lors des marées) sont fréquents, et nécessitent bien souvent une intervention humaine pour sauver l'animal prisonnier de la vase.
    En hiver, c'est l'agnelage (naissance des agneaux). Les brebis agnèlent le plus souvent en bergerie, et l'éleveur est là pour vérifier que tout se passe bien et au besoin intervenir. A cette période, les nuits sont courtes pour l'éleveur.

    La viande d’agneau pré-salé possède des caractéristiques propres qui la différencient de la viande d’agneau classique.
    Le mode d’élevage de l'agneau est très extensif, les animaux parcourent de grandes distances pour trouver leur alimentation et ces longues marches ont une influence sur la qualité de la viande : fermeté et dépôt faible de gras de couverture.
    La dégustation de cette viande d’exception permet de découvrir ses arômes uniques liés à la tradition du mode d’élevage et aux terroirs de la baie du Mont Saint-Michel et des Havres du Cotentin. La présence de persillé (gras intramusculaire) offre à la viande son goût et sa saveur si particuliers ainsi qu’une jutosité permettant de découvrir tous les plaisirs de cette viande tout au long de la dégustation.
    La typicité de la viande d’agneau AOP Prés salés du Mont Saint-Michel a été remarquée depuis des siècles et les qualités gustatives qu’elle possède en font l’une des meilleures viandes à déguster. Le savant et littéraire rouennais Pierre Thomas du Fosse écrivait déjà en 1691 : « l'herbe du bord de mer est comme du serpolet, elle donne à la viande des moutons un goût si exquis que l'on quitterait les perdrix et les faisans tant la viande en paraît délicieuse ».
Nos suggestions