Alg’Emeraude

Epicerie fine, Récoltant éleveur à Saint-Lunaire
Horaires et services non garantis
  • Autodidactes et passionnées, elles récoltent de mars à novembre et transforment les algues sauvages (croco végétales, dulse, wakamé, laitue de mer ou kombu breton de Saint-Lunaire. Prélevées sur des rochers à l’aide de ciseaux fins pour préserver la biomasse, elles sont sélectionnées dans des endroits brassés par de forts courants exempts de toute pollution (les algues sont analysées au niveau microbiologique et métaux lourds par un labo indépendant) seulement en période de grandes marées. A...
    Autodidactes et passionnées, elles récoltent de mars à novembre et transforment les algues sauvages (croco végétales, dulse, wakamé, laitue de mer ou kombu breton de Saint-Lunaire. Prélevées sur des rochers à l’aide de ciseaux fins pour préserver la biomasse, elles sont sélectionnées dans des endroits brassés par de forts courants exempts de toute pollution (les algues sont analysées au niveau microbiologique et métaux lourds par un labo indépendant) seulement en période de grandes marées. A quelques encablures de Saint-Lunaire, dans leur laboratoire, les algues sont débarrassées des coquillages et autres grains de sable. Les feuilles (dulse, laitue de mer et mori) sont étalées sur des claies de 24h à 48h alors que les laminaires (croco, kombu, wakamé) sont étendues sur des fils de 48h à 72h, séchées à basse température (30° à 40°) par chaleur ventilée, puis réduites en paillettes. Elles sont alors associées à des épices, citrons verts, gingembre ou mêlées à des huiles ou vinaigres biologiques… pour accompagner poissons, coquillages, viandes ou crudités et sont à l’honneur chez les chefs de la région.
    Verrines wakamé mariné et radis noir pour accompagner poissons fumés, confit de wakamé à servir avec foie gras ou toast de chèvre frais, fleur de sel aux algues…
    Distribution en épiceries fines, biocop ou sur le site internet.
Nos suggestions