abbatiale-saint-meen-le-grand

Abbatiale de Saint-Méen-le-Grand

Abbaye, Classé ou inscrit (CNMHS), Site et monument historiques à Saint-Méen-le-Grand

  • Située à l'intersection d'anciennes voies romaines, l'abbaye de Saint-Méen est la plus ancienne abbaye d'Ille et Vilaine après Sainte Mélaine à Rennes. Depuis 1990, elle est classée Monument Historique dans son ensemble. La première abbaye fut... Située à l'intersection d'anciennes voies romaines, l'abbaye de Saint-Méen est la plus ancienne abbaye d'Ille et Vilaine après Sainte Mélaine à Rennes. Depuis 1990, elle est classée Monument Historique dans son ensemble. La première abbaye fut fondée au VIè siècle par Méwen. L'édifice fut détruit à plusieurs reprises puis l’Abbé Hingueton entreprend au XIe siècle de le reconstruire à l'emplacement actuel. L’édifice aujourd’hui désorienté, témoigne de la richesse de son passé. Un mur roman (XIIe) émerveillera les visiteurs ainsi que les remarquables fresques du XIV-XVe évoquant les principales étapes de la vie du saint fondateur. L’ancienne abbaye de Saint-Méen aujourd’hui église paroissiale abrite un des plus ancien gisant de Bretagne (XIe). Il s’agirait du couvercle du tombeau de saint Méen.

    Visites guidées gratuites de l’abbatiale sur réservation à l'Office de Tourisme dans le cadre de l'opération "Greeters".
    Située à l'intersection d'anciennes voies romaines, l'abbaye de Saint-Méen est la plus ancienne abbaye d'Ille et Vilaine après Saint-Mélaine à Rennes. Depuis 1990, elle est classée Monument Historique dans son ensemble. La première abbaye fut fondée au 6ème siècle par Méwen. L'édifice fut détruit à plusieurs reprises, puis l’Abbé Hingueton entreprend au 11ème siècle de le reconstruire à l'emplacement actuel. L’édifice aujourd’hui témoigne de la richesse de son passé. Un mur roman (12ème s.) émerveillera les visiteurs ainsi que les remarquables fresques des 14ème et 15ème siècles évoquant les principales étapes de la vie du saint fondateur. L’ancienne abbaye de Saint-Méen aujourd’hui église paroissiale abrite un des plus anciens gisants de Bretagne (11ème s.). Il s’agirait du couvercle du tombeau de saint Méen.
Nos suggestions