© Emmanuel Berthier

Vélo : un effet dynamique pour les métiers de demain en Ille‑et‑Vilaine

La caravane du Tour de France 2021 s’est arrêtée en Ille-et-Vilaine, le 29 juin 2021. La cote d’amour de la petite reine a profondément évolué, depuis quelques années. Notamment en Ille-et-Vilaine, où le sujet concerne à la fois le tourisme mais également les trajets quotidiens. Selon Géovélo, avec 259 km créés, l’Ille-et-Vilaine est le 2e département français qui a réalisé le plus de nouveaux aménagements cyclables en 2020. Un développement qui participe à l’économie locale et à la création de nouvelles activités.

Do it yourself : je répare, tu répares… nous réparons !

Le vélo, c’est sympa. A condition que vous sachiez entretenir votre bicyclette et changer une roue ou réparer une chaîne si vous tombez en panne loin de chez vous. Sinon, l’aventure peut vite tourner court. Le hic, c’est qu’on n’est pas tous né avec une clé à pédale ou une clé à rayon dans la main. Fort heureusement pour nous (les bricoleurs du dimanche), il existe de plus en plus d’ateliers participatifs pour apprendre les rudiments de la réparation et rouler des mécaniques. C’est le cas notamment à Rennes avec l’association La Petite Rennes ou encore Le Pignon solidaire à Fougères qui a commencé avec l’ouverture du centre des migrants. Au début, on regarde. Puis on demande conseil et très vite on s’y met et on devient autonome. C’est souvent aussi un moyen de trouver une monture d’occasion gratuite ou pas chère et de la bichonner pour la remettre en service.

Et pour les plus maladroits, il y a toujours les réparateurs professionnels, à la campagne comme en ville ou même à domicile, et parfois sur le lieu de travail (Renovélo, Procycle, etc.).

Vélo : la Faculté des métiers en connaît un rayon

Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

Le vélo, c’est tendance. Alors évidemment, le secteur recrute à tour de bras. D’autant qu’avec l’émergence du vélo électrique et la mise en place du Coup de pouce vélo réparation par le Gouvernement, le travail ne manque pas. La Faculté des Métiers qui ne voulait pas se laisser distancer par l’échappée propose deux formations pour tous ceux et toutes celles qui rêvent de faire carrière dans le cycle. La première, vous permettra, en 9 mois, d’apprendre le béaba de la réparation (établir un diagnostic, effectuer la préparation de cycles neufs, l’entretien et la réparation de cycle et vélos à assistance électronique…) et de prétendre au titre de Mécanicien cycles. La seconde, elle, vous permettra, en 1 année, de devenir conseiller technique cycles. Autrement dit de faire de la préparation et de la réparation mais également de la vente.

Petits et grands voyages entre amis

Le slow tourisme est à la mode. Et le vélo est le moyen de locomotion le plus adapté pour découvrir une région et ses habitants en prenant son temps. Reste à savoir où aller et comment organiser son périple et la logistique qui en découle.

Pour les débutants ou les hésitants, de nouvelles agences de voyages se sont lancées sur ce créneau. C’est notamment le cas à Rennes avec Oh ! Détour ou Abicyclette Voyages. La première propose des balades insolites à la découverte du patrimoine local et des lieux alternatifs, mais toujours à vélo et avec un habitant. Une sorte de « greeter » itinérant pour une expérience 100 % locale et éco-responsable. De son côté Abicyclette Voyages s’est spécialisée dans le sur-mesure. Ici, tous les circuits sont construits autour du vélo et de la randonnée lors de vos vacances, et ce, que vous soyez un véritable globe-trotter ou un adepte de sorties au grand air. Les destinations, elles, ne peuvent que vous séduire : de la Bretagne de port en port, en passant par le canal de Nantes à Brest ou encore la Vélomaritime®, la Vélodyssée® ou la baie du Mont Saint-Michel.

Le vélo : la solution en ville

Si le glacier triporteur de Boby Lapointe hante de moins en moins nos centres-villes, de plus en plus de professions optent pour ce moyen de locomotion. Outre les traditionnels policiers et facteurs, on rencontre aujourd’hui des livreurs, des déménageurs et même des plombiers. A Rennes, Les Coursiers Rennais assurent ainsi la livraison d’une dizaine de restaurants. Le collectif compte désormais 14 livreurs et souhaite développer une alternative écologique et responsable crédible aux géants du secteur. Le tout en travaillant avec les acteurs de l’Economie Solidaire et en rémunérant les coursiers au juste prix. Toujours à Rennes, la Scop Toutenvelo, qui a innové dans le déménagement, le transport d’encombrants, la livraison de courses et même la construction de remorques utilitaires (plateaux de transport, remorques épiceries, street-food…). De son côté, Cyclogistic, entreprise spécialisée dans le transport de matériel pour l’organisation de spectacles vivants et d’événements en tous genres, vient de lancer des formations (Ma Cycloentreprise) pour inciter les micro-entrepreneurs à lâcher leurs utilitaires carbonés. Son patron, Ludovic Thoris, a même développé des déambulations artistiques et musicales Covid-compatibles.

A RENNES, LE VELO A SA MAISON

Découvrir une ville à vélo, il n’y a pas mieux ! Surtout si ce dernier est équipé d’une assistance électrique et que la ville en question est vélo friendly.

Depuis maintenant deux ans, La Maison du Vélo propose un service de location à la journée ou à la semaine (tandem, cargo, triporteur, trottinette…) et des conseils de sorties à la journée. Idéal pour partir à l’aventure avec sa petite tribu. Ou même pour s’aventurer sur des chemins de traverse.

L’association Ren’Velade propose, elle, des balades à thèmes pour découvrir les environs. Au programme : la balade historique (20 km), la culturelle et culinaire (25 km), la patrimoniale et bucolique (30 km), la champêtre et patrimoine (40 km) et la mémorielle et patrimoniale des deux Guerres Mondiales (30 km). En clair, il y en a pour tous les goûts. A partir de 10 ans.

Nos suggestions