© Yannick Le Gal
Bord de mer LES PLUS GRANDES MARÉES D'EUROPE

Les plus grandes marées d'Europe

Parce qu’en Bretagne on ne fait pas les choses à moitié, les marées de Saint-Malo et de la baie du Mont-Saint-Michel figurent parmi les plus grandes d’Europe.
Captivant, ce phénomène bien connu en Bretagne offre des paysages époustouflants à observer au moins une fois dans sa vie !

Un phénomène impressionnant

Les marées sont particulièrement réputées dans les baies de Saint-Malo et du Mont-Saint-Michel, où la différence entre la haute et la basse mer peut atteindre une hauteur de plus de 14 mètres (l’équivalent d’un immeuble de quatre étages). Sur une échelle de 20 à 120, les coefficients de marées atteignent ici régulièrement 110. Un phénomène unique de l’écrivain Victor Hugo illustrait en comparant la vitesse de la marée à celle d’un cheval au galop !

Deux fois par jour, le littoral se transforme offrant ainsi un spectacle un spectacle saisissant qui reflète la force de la nature, avec des paysages en perpétuel changement.


Grandes marées… et pêche à pied

Le spectacle auquel on assiste est aussi impressionnant à marée basse, avec des panoramas lunaires. En se retirant, la mer met à nu une immense étendue de sable, ce qui transforme radicalement les paysages. C’est alors le moment de s’équiper d’une épuisette, d’un seau et d’une pelle pour parcourir le vaste espace sableux découvert, à la pêche aux palourdes, couteaux, moules, coques, huîtres, crevettes… Les coquillages et crustacés abondent.

Attention cependant, les courants forts et la rapidité de la montée des eaux nécessitent d’être prudents lors de la pêche. Profitez de cette activité pour prendre un bon bol d’air marin et appréciez la beauté du paysage qui s’étend devant vous.

KÉSAKO LES MARÉES ?

Tâchons de faire simple pour commencer : les marées sont le résultat de l’influence de deux astres : la Lune et le Soleil.
Le soleil étant plus éloigné de la Terre, sa force d’attraction est deux fois moins élevée que la Lune. De ce fait , l’essentiel du mouvement est lié à celle-ci qui agit comme un aimant sur nos océans.
Quand un océan passe devant la lune, il est attiré par elle et donc le niveau de l’eau monte : c’est la marée haute. A contrario, quand la Lune ne fait pas face à l’océan, le niveau de l’eau baisse : c’est la marée basse. L’alternance des marées se produit continuellement et a lieu environ deux fois toutes les 24 heures et 50 min.

Grandes marées et marées du siècle

Les grandes marées (ou marées de vives eaux) se produisent quand la Lune et le Soleil sont dans l’alignement de la Terre et s’attirent fortement.
Pour savoir s’il s’agit d’une marée importante, on mesure son « coefficient ». Le coefficient de marée a une valeur comprise entre 20 et 120.
Plus il est important, plus la mer monte (et donc la marée est forte !). Quand il est supérieur à 90, on parle de grande-marée ; au-dessus de 118, de marée du siècle.
En réalité, ces marées n’ont pas lieu tous les siècles (ouf !). La dernière en date s’est produite dans la baie du Mont Saint-Michel le 21 mars 2015 avec un coefficient de 119 et un marnage (c’est-à-dire une différence d’eau entre une pleine mer et une basse mer successives) de 14,15 mètres. Pour information, la prochaine aura lieu…en mars 2033 ! D’ici là, patience, patience…