Noël : les produits locaux sont à la fête !

Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas. Et si c’était l’occasion ou jamais de se mettre aux fourneaux pour cuisiner des produits du terroir et se faire plaisir – on l’a jamais autant mérité – tout en prenant soin de sa santé, des producteurs locaux et de l’environnement. Chiche !

Nous avons éclusé les routes de l’Ille-et-Vilaine pour vous dénicher les produits du cru les plus émoustillants. Il y a les classiques… Les trouvailles. Et au final, ça nous donne un repas de Noël revisité à la mode gallèse avec plein d’émotions dedans !

L’apéro au triple gallo

C’est pas pour pousser à la consommation – enfin, si un peu quand même mais toujours avec la plus grande modération ! -, mais rien de mieux qu’un petit apéritif en famille ou entre amis pour s’ouvrir l’appétit. Aux grincheux qui ont la dent dure, on se contentera de rétorquer que le « repas gastronomique » à la française est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2010 et qu’il doit respecter un schéma bien arrêté qui commence… par un apéritif et se termine par un digestif. L’itinéraire menant de l’un à l’autre ne fait pas un pli : au moins quatre plats (entrée, plat, fromage et dessert) et parfois même, au milieu, un trou breton avec du Lambig pour sûr.

Du coup, rien de mieux pour se réveiller les papilles que de siroter un cidre artisanal. Brut de préférence. Et là, j’ai deux amours le Romillé et l’Extra Brut. Tous les deux produits à la cidrerie Coat-Albret. Le premier est réalisé à partir des pommes sélectionnées chez trois producteurs du village de Romillé. Il est puissant, rond et doucement amer… Le second, lui, est élaboré avec des pommes de petits vergers traditionnels de début et mi-saison. Il est vif, minéral. Et pour trouver l’accompagnement adéquat on vous recommande de faire un petit tour du côté de La Maison du Sarrasin et pourquoi pas, d’opter pour des chips de sarrasin.

Cidrerie du Bois d’Albret
La Haie Rénier à Bédée
Tél  : 02 99 09 05 78
www.coat-albret.com

La Maison du Sarrasin
10 rue de l’Orme à Saint-Malo
Tél  : 02 99 20 05 02
www.breizhcafe.com

Huîtres de Cancale et foie gras de canard local

Impossible, en effet, de ne pas commencer un repas de fête par des huîtres de Cancale. Si possible la n°3 pour la creuse et la 4 pour la plate. Enfin, à chacun ses goûts ! Car à Cancale, vous trouverez non seulement l’Ostréa Edulis, la plus ancienne variété d’huître élevée en France et la seule originaire de Bretagne (ou huître creuse), mais aussi la grassostréa Gigas tout droit importée du Japon. Et quand la première a un parfum d’iode, la seconde tire sur la noisette… Et puis, il ne faut pas oublier les sauvageonnes : l’huître sauvage et la Pied de cheval. Pour les esthètes amoureux sensations fortes uniquement ! Idem pour les accompagnements : certains l’aiment nature, d’autres avec un trait de citron quand les derniers, eux, préfèrent un sirop vinaigre échalote. Il y en a même qui la mange chaude gratinée au four ou au champagne. Une certitude : rien de mieux pour accompagner votre bourriche d’huîtres que du pain de seigle et du beurre demi-sel et un petit verre de vin blanc sec et minéral. Qui a dit Muscadet ?

Ça, c’est fait ! Passons maintenant à la terrine de foie gras. Car il n’y a pas que dans le Sud-Ouest qu’on élève – et avec la manière, autrement dit en plein air et avec une alimentation saine – de beaux canards (des mulards).
Pour s’en convaincre, deux adresses à visiter sans tarder : la Ferme du Luguen à Maure-de-Bretagne et Le lion d’Or à Cherrueix. Ici vous trouverez des foies gras entiers (déveinés ou pas) mais également des blocs, des foies gras entiers au torchon et tout un tas de préparation faites maison à vous faire tomber de votre chaise en renversant la table (canard à l’orange, magret, tournedos d’aiguillettes fourré au foie gras).

Revenons à nos entrées ! Pour accompagner, votre foie gras pensez aux algues. Rien tel, en effet, qu’un accord terre et mer. Et puis c’est tellement so brétillien ! Alg’Emmeraude propose ainsi un confit de wakamé relevé au jus de citrons vert et au gingembre. Une tuerie ! Et qui se marrie très bien aussi avec de la lotte ou un tartare de poisson.

Volaille, agneau de pré-salé… mais toujours avec des marrons

La question est sempiternelle. Au moment de choisir la volaille qui impressionnera vos convives pour le repas du réveillon, l’hésitation est à son comble. Alors poule Coucou de Rennes ou poulet de Janzé ? Y’a match ! Les deux écoles sont à jamais irréconciliables.

La poule Coucou – outre sa robe zébrée – se distingue par la délicatesse de sa chair au parfum noisette. Sauvée de l’oubli dans les années 80 par des passionnés en partenariat avec L’Ecomusée de la Bintinais, elle est aujourd’hui un met de choix dans de nombreux restaurants du coin et notamment à L’Auberge du Pont d’Acigné (Noyal-sur-Vilaine), au Saison (Saint-Grégoire) ou encore au Sarment de vigne (Cesson-Sévigné).
Gros avantage : elle peut se préparer rôtie au four, farcie, façon poule au pot ou tout simplement pochée.

Le poulet de Janzé, lui, se prête à toutes les excentricités culinaires. Le mieux, sans doute, est d’opter pour une dinde ou un chapon que vous accompagnerez de pommes et de marrons. Les puristes le flamberont même à l’eau de vie-de-pomme. (www.pouletdejanze.fr/recette/chapon-de-janze-aux-marrons)

Si vous ne parvenez point à départager ces deux gallinacés de concours, on ne saurait trop vous conseiller de porter de regard, plus au nord du département, en direction de la baie du Mont-Saint-Michel… Là où pâture le Grévin, le fameux agneau élevé sur pré-salé et qui a pour particularité de parcourir quotidiennement de grandes distances et de se nourrir exclusivement de plantes halophiles. Résultats ? Une chair blanche délicate au goût inimitable et un label AOP qui garantit le respect d’un strict cahier des charges (Appellation d’Origine Protégée). L’agneau de pré-salé se marie particulièrement bien avec l’artichaut mais également avec le haricot coco de type Paimpol en faisant une petite entorse à notre règlement des 100 km alentour (143 km de Rennes). Les rigoristes, eux, retiendront comme garniture le marron de Redon. Lequel fonctionne très bien avec les viandes en sauce ou les gibiers mais également avec les poissons de mer ou de rivières. Essayez, c’est l’adopter !

Une ronde de douceurs pour terminer en beauté

Après ces légers entremets, il est grand temps de passer aux choses sérieuses. Et donc aux fromages. En la matière, les comptoirs Bordier restent une référence avec plus de 200 fromages affinés en cave et des spécialités venus de toute la France et parfois même de plus loin. Ça donne littéralement le vertige et l’eau à la bouche ! Pour les amateurs de fromage du cru, deux producteurs à découvrir de toute urgence : la Ferme de la Moltais à Gévezé et ses fromages d’inspiration savoyarde (Tome de la Moltais, Petit Moulin et Vieux Moulin) et la fromagerie de la Germillotte à Tréverien et ses fromages artisanaux aux noms enthousiasmants (Epi C’est ça, mortier, etc.) et à la saveur incomparable.

On reste dans les parages pour le désert avec la Ferme des Glaces. Un endroit merveilleux où tout invite à la gourmandise : lait frais, fruits entiers, le tout sans colorant artificiel ni conservateur et en bio s’il vous plaît. Nos péchés mignons ? La Carapom’Sel, la Breizh-Vanille et la renversante omelette Norvégienne.

Enfin, impossible de terminer un tel repas sans un petit café. La Torréfaction de Brocéliande est une structure artisanale qui propose des cafés de qualité, bios et équitables. Pas de pousse-café ? Cette année, comme tout le monde est censé jouer à domicile, on s’offrira le luxe d’un doigt de whisky made in Sainte-Colombe avec le Roc’Elf, un single cask aux notes fruitées.

La Maison du Beurre
9 rue de l’Orme à Saint-Malo Intra-Muros
Tél : 02 99 40 88 79
www.lebeurrebordier.com

Ferme de la Moltais
14 La Moltais à Gévezé
Tél : 02 99 69 90 77

Fromagerie de la Germillotte
4 Cours du Vieux Marché à Saint-Germain-sur-Ille
Tél : 06 98 32 53 65
www.lafromageriedelagermillotte-mystrikingly.com

Glaces de la Ferme Rébillard
La rue des Couapiaux à Saint-Brieuc-des-Iffs
Tél : 02 99 68 05 69
www.la-ferme-des-glaces.com

Café de Brocéliande
Tél  : 02 97 74 05 62
www.torrefaction.com

Distillerie La Roche aux Fées
La Landelle à Sainte-Colombe
Tél : 02 99 47 73 23

FAIRE SES COURSES AU DOIGT ET A L’ŒIL… MAIS TOUJOURS A COTE DE CHEZ SOI

Les circuits courts ne sont pas une mode. Il s’agit plutôt d’un art de vivre. Que par méconnaissance on qualifierait de bobo alors qu’il se développe dare-dare en milieu rural. Quoi de plus normal ! Alors si vous aussi vous êtes à la recherche de produits locaux à deux pas de chez vous, faites un tour sur la plateforme Mangeons Local. Cette dernière référence, en effet, de nombreux producteurs bretons (miel, cidre, légumes, viande, bières artisanales, chouchen…). Il y a même une carte et un Mag’ pour s’initier au zéro déchet, à la cueillette sauvage, la conservation des aliments, le potager ou encore la construction d’un poulailler maison. Plus près de chez nous, le Réseau Bien Vivre en Bretagne Romantique, lui, a lancé son marché ambulant. Le principe est simple : vous commandez en ligne, les bénévoles du réseau s’occupent de passer la commande auprès des différents producteurs et il ne vous reste plus qu’à récupérer votre commande lors de la tournée de la BVR mobile. Simple, rapide, efficace ! N’oubliez pas d’adhérer à l’association.

www.mangeons-local.bzh
www.bvbr.org

LA MAISON DES PRODUITS DE TERROIR

Cize à Cherrueix, capitale européenne du char à voile, la Maison des Produits du Terroir et de la Gastronomie vous invite à découvrir une exposition interactive sur les richesses gastronomiques et savoir-faire locaux (moules de bouchots, ail de Cherrueix, pommes du Rouget de Dol, cidre artisanal à l’ancienne, etc.). Profitez-en également pour vous initier à l’univers de la meunerie au moulin de la Saline. Idéal pour se mettre en appétit ou se donner de l’élan avant d’entamer une randonnée sur les polders et découvrir le fameux « Banc des Hermelles », un des platiers récifaux les plus importants d’Europe construits à partir de sables coquilliers. Pour mémoire, l’hermelle est un petit vers architecte ! Vous pourrez également apercevoir les moutons de « pré-salé » paissant tranquillement dans cet environnement exceptionnel qu’est la baie du Mont Saint-Michel et boucler votre promenade par une dégustation de moules du côté de Vivier-sur-Mer.

Maison des produits du terroir et de la gastronomie
Route de la Saline à Cherrueix
Tél  : 02 99 80 84 79

Nos suggestions