La ville de Rennes s’illustre dans le street art et devient une référence dans le domaine.

Les « graffitis » font désormais partie du paysage urbain où murs, ponts, ou bords de Vilaine sont recouverts d’œuvres d’artistes, pour certains aujourd’hui renommés… 

 

# Street art et graffitis, quand l’art fait le mur ... 

Le street art tend de plus en plus à s’imposer à Rennes... et cela n'a rien d'étonnant !
 
La ville de Rennes est très étudiante et offre de nombreuses formations en art. La liberté d’expression artistique y est grande, tout comme la tolérance de la vie artistique de la part des institutions et des habitants. 
En 2002, la ville et le Crij Bretagne (Centre régional d’information jeunesse) ont d’ailleurs encouragé le tag et le graffiti en créant le RUE (comprendre Réseau urbain d’expression).
L’idée de ce projet ? Accorder aux graffeurs des murs ainsi que des espaces dédiés! 
 
 

# Les artistes " made in Rennes" 

Certains artistes se sont installés durablement tels que le graffeur Héol qui a repeint la façade de l’immeuble Le Grand Bleu dans le quartier de Cleunay, mais aussi Brez, MioshePoch, Ali, Deux Ben De Rennes ou War !
 
War est un peu le « Banksy » rennais. Son pseudo vient d’un morceau de Bob Marley et, tout comme le célèbre artiste britannique, il fait tout pour entretenir le mystère autour de son identité. Il a pour habitude de peindre la nuit, le plus souvent de gigantesques animaux. Peut-être saurez-vous reconnaître certaines de ses oeuvres ? Il vous faudra chercher dans Rennes  de drôles d’animaux comme des suricates, des hérons, des coqs … et même des fleurs à l’instar de son célèbre coquelicot !
 
Suite à une commande de la ville de Rennes en 2015, l’artiste a réalisé trois suricates géants sur le mur d’un immeuble de la route de Lorient. Plus récemment, il a aussi réalisé l’identité visuelle de la 38ème édition des transmusciales de Rennes…Toujours de drôles de petites bêtes ! Ici, une horde de pingouins dansant sur la banquise... 
 
 

# Teenage Kicks  

Vous l’aurez compris, Rennes est un véritable lieu de création et d’expression !

De cette rencontre entre street artistes et graffeurs naissent de nombreux mouvements visant à promouvoir l'art urbain et ses artistes, à l’instar de la première biennale d’art urbain « Teenage Kicks » qui a vu le jour en 2013.

 

Retour en haut de page